• infos@kinoha.fr

5 observations sur le régime du randonneur

5 observations sur le régime du randonneur

La nourriture a meilleur goût en plein air. Je présume que c’est une combinaison d’air frais, de beaux paysages et d’effort fourni. La nourriture est souvent le sujet qui occupe principalement l’esprit du randonneur, que l’on soit fin gourmet ou adepte des régimes spartiate, elle joue un rôle important.

Pendant des randonnées à la journée ou même un séjour d’une semaine, le fait de ne pas se nourrir correctement n’aura pas d’incidence, les réserves naturelles de notre corps sont telles que nous pouvons nous le permettre.

Cependant, pour des itinérances plus longues, nos besoins nutritionnels seront plus important et nécessite réflexion.

1- Tout d’abord la quantité de nourriture dont vous aurez besoin va dépendre de facteurs multiples tels que le métabolisme, l’âge, le sexe, la difficulté du circuit, la météo (vous aurez plus de besoins par temps froid)

Vos expériences sur des petites randonnées ou des courts séjours seront vos meilleurs guides.

En règle générale, le randonneur moyen devrait porter environ 1 kg de nourriture par jour

Cette quantité de nourriture se divise en trois sections : les glucides – les graisses – et les protéines.

Il faut trouver un bon équilibre entre les trois, pour obtenir une efficacité optimale de l’effort en randonnée.

Pour des randonnées plus longues, il est recommandé de répartir les calories de la façon suivante :

45-55% de glucides; 35-40% de matières grasses; 10-15% de protéines.

Pour des randonnées plus courtes, où la perte de poids potentielle n’est pas tellement problématique, vous pouvez réduire la quantité matières grasses et augmenter la quantité de glucides et de protéines.

2- Mangez régulièrement en petite quantité, grignotez toutes les deux heures plutôt que de faire trois repas par jour. L’effort au cours de la randonnée sera plus efficace. Un bon repas fatigue, la digestion est longue, et vous n’êtes plus enclin à la marche, les muscles sont engourdis.

Prenez plutôt de courtes pauses, en nourrissant votre corps de petites quantités à intervalles réguliers, vous maintiendrez un niveau d’énergie tout au long de la journée de randonnée.

Gardez les grands repas pour les journées de pause.

  Voici un plan des pauses nourriture

5 à 5h30 – lever du camp. Prenez une barre énergétique et un café

7h30 – Cocktail de fruits secs.

9h30 – Petit-déjeuner: un grand bol de muesli avec lait en poudre et crème

11h30 – Cocktail de fruits secs.

13 heures – Chocolat et chips

14h30 – Mélange de chocolat et fruits secs

16h30 – Dîner – bol de muesli – faire tremper quelques haricots pendant 20-30 minutes – Chips

18h00 – Mélange de chocolat et fruits secs

19h30 – 20h – Mettre en place le camp. Une barre de protéines et des chips avant d’aller au lit.

Dans une grande randonnée on consomme environ 5000 calories par jour, alors que l’on brule plus de 6000 calories, par conséquent, il y a déficit de 1000 calories par jour qu’il faut compenser.

Dans chaque ville ou village que vous traversez, vous trouverez des points de ravitaillement, et vous pourrez faire le plein en calories.

Le randonneur est exigent, il veut de la nourriture de qualité, facile à préparer, à prix économique, et à forte teneur en calories

Lors de voss arrêts en ville, vous devez privilégier les aliments frais et bio  qui seront toujours supérieurs sur le plan nutritionnel et fourniront une plus grande énergie à long terme que les produits transformés et raffinés. Malheureusement, les aliments frais sont généralement lourds et ont une date d’utilisation limitée.

Cela étant, à chaque arrêt de réapprovisionnement, préférez les  fruits, légumes, viande et produits laitiers. Avant de quitter un village achetez des produits frais tels que les épinards, les carottes, les œufs et les pommes, que vous consommerez pendant votre premier jour de retour en randonnée.

4- Variez les plaisirs, manger tous les jours la même chose, finira par vous ennuyer.

Si vous avez la chance de rallier des points d’approvisionnement, n’hésitez pas à acheter des produits frais, à moins que puissiez manger la même nourriture tous les jours, et que vos papilles gustatives ne s’ennuient pas facilement.

Mais se sont vos propres expériences durant les randonnées qui sauront vous guider dans la diversité culinaire.

5- Optez pour la simplicité, même si vous êtes désintéressés par les régimes alimentaires, vous faites de l’exercice régulièrement, vous manger certainement équilibré.

Le régime du randonneur consiste à manger sain : fruits secs, barres énergétiques, céréales, légumes et barres chocolatées, produits frais, ne prenez que des produits qui nécessitent peu de temps de préparation. Et  rappelez-vous : si vous avez un apport énergétique constant, vous perdrez peu de poids au cours d’une longue randonnée.

Ghyslaine