• infos@kinoha.fr

La tenue idéale pour le randonneur

La tenue idéale pour le randonneur

La tenue idéale pour le randonneur

La tenue d’un randonneur doit être pratique. T-shirt, pantalon ou short qui sèchent rapidement, vêtements chauds quand il fait froid, vêtements frais quand il fait chaud, respirants, confortables, légers et abordables.

La technique des trois couches

En s’habillant avec plusieurs couches, par opposition à une seule couche épaisse ou volumineuse, le randonneur est capable de mieux s’adapter aux conditions climatiques. Les couches peuvent être supprimées ou ajoutées en fonction de la météo et / ou du niveau d’effort à effectuer.

Et si les conditions météo l’exigent, vous devrez être en mesure de porter confortablement tous vos vêtements.

Il existe trois couches principales : la base – l’isolation – la protection

  • La couche de base

La couche de base est portée sur la peau, elle maintient la peau sèche tout en évacuant l’humidité.

Idéalement, elle est légère et sèche rapidement ; il faut éviter le coton qui colle à la peau lorsqu’il est mouillé, est très long à sécher et n’est pas isolant.

Vous pouvez opter pour la  laine mérinos, le polyester, la soie et le polypropylène.

L’idéal pour le haut du corps est une chemise en polyester à manches longues, légère et respirante.

Les manches longues offrent l’avantage d’une protection contre le soleil dans les environnements chauds et sans ombres, et de la chaleur lorsqu’il fait plus frais.

Lorsqu’il fait beaucoup plus froid, préférez  une couche de base en laine mérinos

Pour le bas du corps : si vous marchez en forêts, dans des petits chemins embroussaillés, ou s’il fait froid,  optez pour le pantalon.  L’été, dans chemins dégagés ou en montagne,  vous pouvez mettre le short (en utilisant un écran solaire bien sûr)

  • La couche isolante

La couche isolante a pour but de maintenir l’air chaud autour de votre corps. Elle gère l’humidité de la couche de base, et la laisse passer à travers ses fibres. Par contre en cas d’effort intense ou de remontée des températures, il vous faudra ôter la polaire, sans quoi vous allez transpirer et vous serez mouillé

Pour le haut du corps : la polaire est un bon compromis pour des conditions froides et sèches ou cas d’humidité,  elle vous fera un bon isolant.

Pour le bas du corps : lorsque les températures sont inférieures à 0°  optez pour le pantalon. En cas d’humidité un pantalon imperméable ou étanche devrait garder vos jambes au chaud.

Il existe aussi une gamme de sous vêtement thermique en cas de grand froid.

  • La protection

La protection contre le vent, la pluie et la neige. Elle est généralement imperméable ou résistante à l’eau, doit sécher rapidement, et souvent (mais pas toujours) respirante.

Pour le haut du corps, dans des conditions froides et sèches (par exemple, début du printemps ou fin de l’automne) privilégiez des vêtements légers, très respirants, résistants à l’eau et, comme son nom l’indique, coupe-vent. En cas de pluie optez pour le Kwai.

Dans des conditions froides et très humides, choisissez plutôt une veste en  Gore-tex ou une membrane microporeuse comparable, qui offre la meilleure combinaison d’imperméabilité et de respirabilité. Il convient de noter que, contrairement a ce que certaines marques ou magasin peuvent annoncer, il n’y a aucun produit, qui vous tiendra complètement sec s’il pleut assez longtemps ou pendant une longue période de temps.

Si vous recherchez une couche externe multifonction, préférez le poncho de pluie. Cet article fournit non seulement une protection contre la pluie (généralement vers le bas des genoux), mais aussi un abri et un sur-vêtement

Quelques points à noter en ce qui concerne Poncho de pluie :

La  respirabilité : bien que les ponchos de pluie soient imperméables, ils ne sont pas respirants. Les tissus principaux des ponchos sont le nylon. Cela étant dit, en ce qui concerne les ponchos, le manque de respirabilité est quelque peu compensé par la nature lâche du vêtement. Ils sont l’idéal dans les sentiers faciles à suivre ou en milieux arides, mais déconseillés dans les forêts denses ou les chemins embroussaillés,  Ils ont tendance à s’accrocher facilement sur les branches et les buissons.

Dans des conditions froides, vous devrez couvrir vos extrémités, ce sont les zones qui, en raison de leur petite surface sont sensibles au froid.

De plus si vos extrémités sont exposées à un froid extrême pendant une période prolongée, vous courez le risque de contracter des gelures.

La tête

Pour la tête avec un climat frais : un bonnet de laine ou polaire devrait fournir  une protection thermique adaptée. Assurez-vous qu’il couvre vos oreilles et l’arrière de votre cou. La capuche de la veste est quelquefois un bon complément qui vous assurera une protection au vent et maintiendra votre tête au sec.

En cas de conditions chaudes : Portez un chapeau. Préférez les modèles à larges bords qui ont une  excellente couverture. Une casquette combinée avec un bandana pour la protection du cou est également une bonne combinaison.

Les mains

Conditions de froid:

Les gants minces en  synthétique sont très bien comme une couche de base. Ils sont respirables, très légers et peuvent être utilisés seuls lorsque les températures ne sont pas trop froides.

Les mitaines sont un bon choix comme couche isolante dans des temps plus froids. (S’il fait plus froid que prévu, vous pouvez toujours utiliser des chaussettes comme couche supplémentaire)

Conditions chaudes:

Vos mains seront exposées aux rayons du soleil. Des applications fréquentes d’écran solaire seront votre meilleure défense.

Les pieds

En conditions de froid : sur des terrains enneigés lorsque les températures sont constamment autour ou en dessous 0°,  vous devrez garder vos pieds au chaud et au sec en raison du risque de  gelure. Dans de telles conditions, mieux vaut utiliser le système suivant : chaussettes fines en couche de base + chaussettes en laine. Chaussures de randonnée gore tex respirantes et guêtres de neige (empêchant la neige de rentrer dans le haut des chaussures)

En conditions chaudes, voir chaudes et humide :   choisissez des chaussettes fines en laine et synthétique ou synthétique, qui seront respirantes, absorbent l’humidité et sèchent rapidement.

 

Ghyslaine