• infos@kinoha.fr

Les troubles intestinaux

Les troubles intestinaux

Si vous avez passé une beaucoup de temps dans la nature, il est probable que vous ayez déjà  eu ces déboires.

Les deux principales sources de ce désagrément sont :

  • Les pratiques d’hygiène ont été négligées
  • Les maladies d’origine hydrique.

Quelques conseils pour l’hygiène

Se nettoyez les mains: Avant de manger et après être allé aux toilettes, lavez-vous toujours les mains loin des sources d’eau, ou utilisez un anti-séptique pour les mains.

Partager des aliments: si vous partagez vos aliments avec les autres randonneurs, versez-les dans leurs mains plutôt qu’ils aient à les plonger dans votre sac.

Après les repas: Nettoyez soigneusement votre récipient après le repas.

Lingettes pour bébés: si vous faites de la randonnée dans une zone où l’eau est rare, apportez des lingettes pour bébés à des fins d’auto nettoyage (ne pas les jeter dans la nature).

Les maladies transmises par l’eau

Des malades comme la Giardiasis et Cryptosporidium sont de plus en plus répandus dans le monde entier. Toutes les sources d’eau situées en aval de la colonisation humaine, de l’agriculture, ou des animaux de pâturage devraient être considérées comme potentiellement contaminées. Dans de tels cas, il est toujours prudent de purifier l’eau.

D’autre part, si vous faites de la randonnée dans un environnement de montagne vierge largement dépourvu de contaminants potentiels, il serait dommage de vous priver de l’une des plus grandes joies de la nature, en buvant directement à la source.

Pour éviter les maladies d’origine hydrique pensez à ces trois facteurs: la recherche, le choix sur le chemin, et la méthode de traitement de l’eau.

La recherche

Avant d’entreprendre une randonnée, faire autant de recherches que possible en ce qui concerne l’état actuel des conditions de l’eau. Consultez Internet, les guides et les informations les plus importantes à jour provenant des sources locales.

Les choix sur le chemin

Chaque fois que possible, collecter de l’eau à partir des sentiers mentionnés, des campings et des maisons.

Plus vous êtes proche de la source, mieux vaut.

L’eau prélevée directement à la source ou d’infiltrations est habituellement correcte.

Abstenez-vous toujours s’il y a un signe de matière fécale du bétail, de stagnation ou de mousse.

Lors de la collecte de l’eau à partir de cours d’eau ou de ruisseaux, plus le débit est rapide, mieux c’est.

Il n’y a pas de stratégie infaillible. Mais en règle générale: En cas de doute, traiter.

Le traitement

Les méthodes de traitement comprennent l’ébullition, le filtrage, la lumière ultraviolette et les produits chimiques. Tous ont des avantages et des inconvénients.

Ghyslaine